Astraaal

Astraaal (Windows/Mac)
Armel Gibson, Dziff (graphisme),  Lectronice et David Box (Musique)

 

 

La chute libre de Felix Baumgartner depuis la stratosphère a de quoi faire rêver. La bonne nouvelle, grâce à Astraaal vous pourrez à votre tour tenter l’aventure, la super bonne nouvelle, c’est que vous pourrez le faire avec des copains, et la OMFG nouvelle, c’est que vous n’aurez même pas besoin d’avaler la moindre goutte de jus de taureau.

 

 

Conçu pour la TigSource Sports compo, Astraaal se joue jusqu’à quatre sur un même clavier, ou deux, ou avec des manettes…c’est comme vous voulez en fait. Vous sautez dans l’espace, vous laissez la pression et l’adrénaline vous cramer le cerveau, et puis vous vous disputez pour récupérer baskets, bananes, vinyles, revolvers…bref, autant d’objet super swags. Pourquoi ? Comment ça pourquoi ? Vous n’allez pas me faire croire que vous sautez dans l’espace en scaphandre fluo pour une autre raison que pour la frime !

 

Sauter seul n’a pas beaucoup d’intérêt, si ce n’est d’apprécier les graphismes de papier découpé au cutter, la bande son entraînante et l’atmosphère qui semble issue du cerveau d’un hipster sous acide. Mais le jeu se révèle en revanche délicieux une fois conjugué au pluriel. Ça omg, ça pow, ça yolo, bref : Astraaal fera de vous la swagitude incarnée, vous parlerez en top-tweets et apparaîtrez aux yeux de vos amis avec un filtre sépia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *