The Hate Combinator

The Hate Combinator (Browser [Unity])
Daniele Giardini

 

 

Pourquoi aligner trois gemmes et les faire disparaître en un clic ? Pourquoi vouloir les faire disparaître en premier lieu ? Est-ce qu’on ne devrait pas les ramasser plutôt ? C’est précieux une gemme…Peut-être que c’est ce qu’on fait alors, peut-être que notre score qui augmente correspond à la valeur des gemmes que l’on accumule. Mais dans ce cas, pourquoi 2 par 2, 3 par 3, 4 par 4 ? Les prix de gros sont généralement moins avantageux que les prix unitaires, alors comment justifier les combos ?

 

Non, on a beau tourner et retourner le concept du puzzle match-3 dans tous les sens, il semble impossible de lui donner le moindre sens…et c’est peut-être ce que Daniele Giardini lui reproche.

 

 

Daniele n’a pas l’air de porter les match-3 dans son cœur. La preuve : pour la Fuck This Jam, compétition visant à créer un jeu dans un genre qu’on déteste, il en a créé un, de match-3.

Côté gameplay, Daniele n’a pas triché : pas de subtilité, pas de twist astucieux, The Hate Combinator est aussi ennuyeux et à la fois étrangement addictif que ceux qui l’ont inspiré. Daniele cependant y ajoute quelque chose : du sens.

 

Ici, on sait pourquoi on joue : on doit éliminer les choses qui nous déplaisent, et plus encore celles que nous haïssons. À nous de choisir nos ennemis jurés : Hitler, Berlusconi, poste de télévision, Pape, troll ou encore Superman…Alors certes, le stupide gameplay du match-3 n’est pas pour autant justifié, mais c’est déjà un petit pas en avant.

 

Je brode, je brode, mais au fond, je ne fais que cacher la douloureuse vérité : si The Hate Combinator est si réussi, c’est parce qu’il nous permet d’apprécier un puzzle match-3 sans culpabiliser.

2 commentaires sur “The Hate Combinator

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *