Makubesu

Makubesu (Browser)
Babarageo

(Merci à Mister Léon pour le conseil avisé)

 

On dit souvent que les japonais sont fous, mais la plupart du temps, c’est juste parce qu’on entrave rien à ce qu’ils racontent.

Makubesu (ou Mc Base) en est l’exemple parfait.

A première vue, on y bite rien.

A deuxième vue non plus.

A la troisième enfin, on commence à entrevoir quelque chose, et ce quelque chose à l’air assez génial.

 

 

Makubesu n’est rien d’autre qu’un éditeur de Space invaders. Chaque joueur peut créer son envahisseur tout de pixels vétu, de son appare,ce à son comportement à son système de défense, et peut le donner à combattre aux autres joueurs.

 

Je vous le dis franchement, Makubesu ne présente pas un intérêt particulièrement ludique : les envahisseurs user-generated sont pour la plupart de grosses brutes face auxquelles il est impossible de résister plus d’une seconde. Quant à l’éditeur…eh bien…il est en japonais…

 

Pourtant, il est quand même bien sympathique de découvrir les productions qui nous ont précédé, la quantité de choses que l’on peut faire avec 8 pixels et 3 algorithmes, et sympathique aussi de rajouter sa pierre à l’edifice. Je vous propose d’essayer le mien, qui s’appelle Poussin/Poussin, et que ne devrait pas vous poser trop de problème, parce que c’est un gentil poussin (pticoeurlol et gogoi sont aussi de moi…mais j’avais pas encore très bien tout compris…)

 

Pour ceux que le japonais rebutent (et je les comprends) je propose un petit guide. Voilà donc à peu près en quoi consiste le Menu Principal :

-Créer votre envahisseur
-Derniers envahisseurs créés
-Les envahisseurs les plus populaires (?)
-Rechercher un envahisseur (marche pas très bien)
-Autres envahisseurs (?)
-Customisez votre vaisseau.

 

Sur les autres pages, les boutons correspondront le plus souvent :
Précédent – Menu Principal – Suivant

 

Pour la création d’envahisseur, designez le, faites suivant, changez les variables au pif pour changer son comportement et cliquez le bouton vert pour tester. Pour le valider, cliquez sur « suivant » puis, sur le bouton de gauche pour le sauvegarder.

 

Je serais ravi de découvrir dans les commentaires les créations des plus aventureux d’entre vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *