Mamono Sweeper

Mamono sweeper(Browser)
Hojamaka Games


Affutez votre logique, décrassez votre souris, reservez l’après-midi : Aujourd’hui c’est démineur !

 

Le démineur doit être un des jeux les plus joués au monde, et ce depuis bien longtemps. Son succès : Une logique implacable, un graphisme rudimentaire, un gameplay simplissime, un background universel (puisque ne résidant que dans le titre « démineur ») et bon, oui, aussi, une installation par défaut sur toutes les machines Windows.

Il fallait bien que des petits malins surfent sur cette popularité. Heuresement pour nous, en plus d’être malins, ils sont aussi doués, et, ce qui nous intéresse ici : innovants.

 

 

Comme pour Desktop dungeon, l’idée est de combiner démineur et RPG, mais Mamono va plus loin (ou moins loin, selon le point de vue) en demeurant extrêmement fidèle au gameplay du démineur tandis que Desktop dungeon en avait surtout préservé la forme et l’esprit logique, tout en le transformant en Rogue-like.

 

 

Ici, pas de mines donc, mais des monstres, de différent niveau (de 1 à 5). Vous êtes vous-même un aventurier qui devra les débusquer un par un en prenant garde à ne vous attaquer qu’à ceux de votre niveau ou inférieur, sans quoi vous perdrez des points de vie (le niveau du monstre).

 

Rassurez-vous, l’experience accumulée vous permettra bientôt de vous attaquer aux plus gros.

Autre différence : les chiffres n’indiquent pas le nombre de monstres avoisinants la case, mais la somme de leurs niveaux. Ainsi 10 peut indique 2 monstres niveau 5, 5 niveau 2, ou toute autre combinaison possible (pourvu qu’ils soient moins de 8 monstres)

 

Un peu compliqué au démarrage, parce qu’il faut réussir à chasser nos réflexes de vrai-démineur, on s’habitue vite à ces nouvelles règles, et on développe de nouvelles stratégies sur une base logique similaire. Le calcul mental prend juste un peu plus de place.

 

Il arrivera parfois que vous soyez bloqué, n’ayant plus accès a aucun monstre de votre niveau, il vous faudra alors vous attaquer à d’autres plus costauds, au risque d’y perdre quelques points de vie, qui vous rapporteront bien plus d’expérience.

 

J’ai du mal a évaluer la difficulté de ce jeu, je dirais qu’il est finalement un poil plus simple qu’un démineur classique lorsqu’on en a saisi les ficelles, du fait qu’on se retrouve moins souvent en situation de hasard, et que nos points de vie peuvent nous autoriser une petite erreur.

 

Dernière différence : Lorsque que vous remporterez votre première partie, vous ne serez pas félicité par un smiley aux lunettes de soleil, mais par une danse de la joie des monstres, et ça, c’est trop la classe.

← Previous post

Next post →

2 Comments

  1. Il fallait être un génie pour inventer ça. En plus, contrairement à d’autres jeux qui en copient d’autres et deviennent finalement moins intéressants, ici, l’élève vaut le maître.

  2. C’est très bien dit ça dis-donc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *