Intercontinental Drift

Intercontinental Drift (Browser)
David Lorentz (Hamburger)

Médaillé d’argent dans la catégorie Innovation du Ludum Dare 17, Intercontinental Drift n’a pas volé sa place.

 

Le jeu ne vous propose pas moins que de devenir l’assistant de Dieu lui-même. Oui parce que bon, créer le Monde en six jour déjà c’est pas du gâteau, mais si en plus il fallait le faire tout seul…

 

Contrairement à ce que peuvent raconter les textes de la genèse, Dieu a du déléguer un peu pour s’en sortir. Il demeurait le maître d’œuvre hein, le monde, c’était bien son idée, mais pour les travaux techniques fallait pas trop lui en demander. On peut pas être à la fois architecte et maçon.

 

Vous, vous êtes celui qui s’est occupé des continents. Les assembler, les dissocier, tout ça. Et pour ce faire vous n’aviez que deux outils : votre souffle (x) et votre aspiration (y) . Evidemment, pas question de faire ça n’importe comment, le patron a donné des instructions très claires : le rouge avec le rouge, le bleu avec le bleu, etc. Et qu’ils ne se touchent pas !

 

Voilà pour le Background. Evidemment, dans les faits ce ne sont que de petits carrés de pixels qui se baladent au milieu de vos distorsions, mais le jeu vaut vraiment le coup pour son gameplay, bien que sa difficulté augmente très vite.

Ah oui juste : coupez le son. Dieu n’avait pas encore inventé la mélodie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *