Weird Egg & Crushing Finger

 

Weird Egg & Crushing Finger (Browser)
Mason Lindroth

 

 

Quand on est un gros doigt géant, tout finit par ressembler une crotte de nez écrasée.

Plus sérieusement : il faut reconnaître qu’en jouant à Weird Egg & Crushing Finger on aura bien du mal à se retenir d’écrabouiller tout ce qui passe à notre portée. Ma première partie fut tout simplement un échec cuisant puisqu’après avoir brisé la coquille de l’œuf, j’ai immédiatement écrasé ce qui en est sorti, sans même laisser à la créature le temps de faire quoi que ce soir.

 

 

 

Si je l’avais fait pourtant, celle-ci aurait pu poser les premières briques de son futur village, elle aurait pu rencontrer un compagnon pour s’accoupler et multiplier l’espèce. Elle aurait pu commencer à hiérarchiser sa société en classes, faire naître celle des soldats, des magiciens. Elle aurait pu rencontrer les terribles monstres-crânes, elle aurait pu me vénérer, moi le gros doigt, et m’offrir une danse de la joie marquant la fin du jeu…

Dommage…Il m’aura fallu attendre la deuxième partie pour ça.

 

Comme à son habitude, Mason Lindroth mêle dans ses graphismes dessin, photographie, et pâte à modeler, et comme d’habitude, c’est superbe ! Weird Egg & Crushing Finger différera tout de même de ses autres créations puisqu’il s’agit cette fois d’une petite simulation de civilisation, d’un petit godgame dont nous, le gros doigt, somme évidement le dieu. On pourra alors sadiquement écraser nos fidèles, ou alors les protéger des monstres en le repoussant du bout de l’ongle (maintenez le clic gauche appuyé). Il y a un but, il y a une fin (la danse des bonshommes), mais le plus amusant reste encore de découvrir les règles par soi-même.

 

 

via Freeindiegam.es

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *