Super Fidget Spinner

Super Fidget Spinner (Windows)
Chequered Ink

 

Super Fidget Spinner…si à la lecture de ce titre vous ne vous doutez toujours pas d’en quoi le jeu consiste, c’est qu’il est temps d’éteindre l’ordinateur et de faire un tour dehors. Le Fidget Spinner est LE gadget idiot (même si toujours moins que d‘autres) du moment, et Super Fidget Spinner consiste évidemment, comme il est d’usage, à le faire tourner entre ses doigts.

Est-ce que Super Fidget Spinner est fun ? Pas plus que ça. Pas plus qu’un véritable Fidget Spinner en tout cas. Pas beaucoup moins non plus, forcément.

Est-ce que Super Fidget Spinner est beau ? Aussi beau que peuvent l’être un Fidget Spinner sur un fond arc en ciel.

Est-ce que Super Fidget Spinner apporte quoi que ce soit au Fidget Spinner ? Oui : du son, pour ceux qui trouvaient que ça manquait. Et puis il est gratuit lui…

Lire la suite 

No one

No one (Windows, Mac)
Ronca

 

Son nom est personne.

Mais il est trop troublé pour s’en rappeler.

Après avoir rencontre des dieux, des cyclopes, des monstres marins, qu’a-t-il pu bien arriver à Ulysse pour qu’il en perde ainsi la mémoire ? C’est pourtant simple : il est rentré, il s’est arrêté, et il a réfléchi. Trop réfléchi. Lire la suite 

Punch a Nazi

punch a nazi

Punch a Nazi (Browser [ordinateur+mobile])
Super Deluxe

 

La vie est pleine de petits plaisirs simples et pourtant illégaux. Fumer un petit oinj’. Se faire offrir un ticket de correspondance encore valide par quelqu’un sortant du métro. Voler une barre de chocolat à Monoprix. Être en désaccord avec un agent de police. Servir un plat chaud à un réfugié. Faire caca dans un isoloir. Passer un coup de fil anonyme pour signaler une bombe à un meeting du FN. Vider sa cup sur une manif anti-IVG du haut du balcon. Mais surtout, frapper un nazi en plein dans sa face de nazi.

Lire la suite 

They Washed Me Ashore

they washed me ashoreThey Washed Me Ashore (Windows, Mac)
Nick Maierhöfer et Marius Winter

 

Si vous croyez que c’est l’ « Indiepocalypse », si vous croyez que l’offre de jeu vidéo est saturée, qu’il n’y a jamais eu pire moment pour être un développeur indépendant et qu’il est devenu impossible de sortir du lot, eh bien vous avez tout faux. Pour sortir du lot, il suffit d’un regard neuf, d’une poignée d’outils, d’une douzaine d’heures, et d’un peu de bonne humeur.

Lire la suite