So Many Jagged Shards

So Many Jagged Shards (Windows, Mac, Linux)
Niall Moody

 

 

De tous les jeux réalisés lors de la 7DRL (compétition visant à réaliser un rogue-like en 7 jours), So Many Jagged Shards était certainement un des plus visuellement inspirant, mais pas l’un des plus aboutis. Niall Moody a fort heureusement continué à travailler dessus pour nous servir une version finale digne de son projet de départ.

So Many Jagged Shards emprunte au rogue-like sa vue aérienne et certains de ses gimmicks (le bon vieil @ notamment) mais aussi au metroid-like puisqu’il faudra y collecter divers objets pour s’ouvrir certains passage de ses labyrinthes. Mais si son gameplay n’est pas dénué d’originalité, c’est ce qui se passe sous nos yeux, dans nos oreilles, qui importe vraiment.

 

So Many Jagged Shards se présente en effet comme un mosaïque d’éclats de verre multicolores, menaçants et fascinants à la fois, entre lesquels il faudra louvoyer pour arriver au vortex. La singularité de ces éclats, c’est qu’il ne s’agit pas vraiment de murs infranchissables, mais de zones pénibles à traverser, comme si leur opacité nous freinait, comme si nous incarnions un rayon de lumière dans un vitrail éclaté. C’est une interprétation, il y en a d’autres, et c’est bien le but de l’abstraction de So Many Jagged Shards.

 

Même s’il peut se révéler assourdissant, So Many Jagged Shards se jouera mieux avec un casque, avec parfois la tentation de fermer les yeux, car chacun de nos mouvements, de nos actions sur le monde que nous explorons, se traduit en musique. Celle-ci vous agresse ? Peut-être alors que votre comportement est un poil agressif…Celle ci vous apaise ? Gardez le rythme, nul besoin de se presser. L’attitude que vous adopterez vous conduira à la fin que vous méritez, et ce sera votre dernière récompense.

Un commentaire sur “So Many Jagged Shards

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *