X@COM

X@COM (Windows)
Kyzrati

 

 

D’abord il n’y a pas grand chose sur quoi poser l’oeil : un écran noir sur lequel apparaissent de petits triangles bleus. Puis, d’autres caractères apparaissent : des T, des G, des M…d’autres flèches. On se demande bien ce qui se passe, on s’accroche, on essaye de comprendre…et tout à coup, la scène apparait en clair : une horde d’aliens vient de se téléporter sur la zone du crash, un tir de plasma réduit le sergent Carter en un petit tas de cendre. Surgissant de derrière les buissons, le sergent Buchard arme alors le lance-roquette et plonge les insectoïdes dans le brouillard, la diversion qu’il fallait à Barbara Spoon pour sortir du Skyranger et arroser de tirs le cellatide qui arrivait par derrière.

 

Le Ascii…c’est toujours aussi magique. On a beau connaître le truc, on se fait avoir à chaque fois.

 

 

X@COM se présente lui-même comme un X-COM RL, c’est à dire un remake des phases de déploiement du bon vieux X-COM (jeu de stratégie-tactique sorti en 1994) qui emploie les codes du rogue-like à l’ancienne : ASCII, raccourcis clavier en pagaille…

Une dévolution de X-COM en quelques sortes.

 

Pour qui n’est ni familier avec le genre tactique et/ou rogue-like ascii, X@COM semblera touffu et impénétrable. Mais cette difficulté d’accès n’est due qu’à sa surprenante richesse, puisque de ce point de vue, X@COM n’a pas grand chose à envier aux grands titres du genre. Si vous avez quelques heures à lui accorder, X@COM saura donc vous en récompenser. Peut-être pas la victoire, faut pas pousser, mais au moins par celle d’avoir dompté l’ASCII, d’avoir vu un champ de bataille s’animer sous nos yeux, et d’avoir eu un pincement au coeur à la mort du Sergent Carter.

 

(Merci à @JaunMakenro)

3 commentaires sur “X@COM

  1. cendrieR dit :

    L’interface est quand même léchée : c’est du ASCII, mais avec classe.
    Pour ce qui est du jeu en lui-même, j’en retire la même frustration que lors de mes rares sessions sur du X-COM/UFO : « mais, je lui ai tiré 4 fois dessus et il bronche toujours pas ! »+ »Mais, un tir venant de nulle part à tué la moitié de mon équipe ! ». Ça lui donne un petit côté inaccessible qui me plait bien (ton temps viendra un jour X-COM, patience…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>