Broken Dimensions

Broken Dimensions (Windows, Mac, Browser [Unity])
Team Twisted

 

Trick of Treat ?

Ces mots résonnent encore entre les épais murs de pierre de la pyramide. Ils furent les derniers prononcés par Theodor. Cette année, la propriétaire des lieux avait fait son choix, ce serait trick, mais c’est elle qui jouerait un méchant tour à l’enfant, le projetant dans une autre dimension. Ce qu’elle ne savait pas c’est que derrière son innocent costume de poulet, le garçon possédait de grands pouvoirs et que pour se sortir de là il n’hésiterait pas à faire voler cette dimension en éclat.

 

Vous voici donc dans le petit corps malingre de Theodor, enfermés dans un somptueux puzzle-platformer en trois dimensions. Comme l’exigent les lois du genre, Theodor peut courir et sauter, mais dans cette anachronique temple aztèque, ces compétences lui seront de bien peu d’utilité. Fort heureusement, Theodor dispose comme son nom l’indique d’un don de dieu, sans majuscule, car il s’agit à n’en point douter d’un cadeau de Quetzalcòatl, maître de l’air, dont l’enfant arbore fièrement le costume de serpent à plumes remis au goût du jour.

Theodor peut donc s’élever dans les airs sur une paire d’échasses imaginaires et changer l’orientation du monde à son avantage.

 

 

Nombreux sont les jeux à avoir utilisé des concepts similaires. On pourra notamment citer VVVVVV, Cardboard Box Assembler, Box Game, Shift…mais Broken Dimensions se démarque sur deux points.

D’une part, c’est bien l’environnement qui pivote autour du personnage, et non la gravité qui est modifiée. Cette nuance permet de déplacer des objets du sol au plafond, de mur en mur, et d’ainsi générer de toutes nouvelles énigmes. Theodor se verra d’ailleurs attribuer par la suite un second pouvoir pour exploiter ces aspect. D’autre part, Broken Dimensions est entièrement en 3D, ce qui permet de jouer non plus sur deux ou quatre orientations, mais sur six, ce qui là encore, ouvre de nouveaux horizons.

 

Le jeu se termine en une bonne trentaine de minutes, ce qui est tout à fait honorable. Si on peut avoir l’impression qu’il y aurait encore beaucoup à faire avec ce gameplay, le dernier niveau s’avère si prenant et si effrayant qu’on chasse immédiatement cette pensée. Broken Dimensions est une réussite sur toute la ligne : Beau, inquiétant, intelligent, assez court pour qu’on ait pas le temps de se lasser et assez long pour qu’on ne sente pas le besoin d’en redemander.

Pour nous, ce sera treat.

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Ahahah, oui, énorme saveur ce jeu, il m’avait fait adhérer à Desura à l’époque.

Laisser un commentaire