2012 : Le Jeu

2012, le Jeu (Browser)
Mickaël Mouillé et Swanny Mouton

 

(merci à Flap pour la suggestion)

 

 

21 Décembre 2012.

Une faille sismique au cœur de l’océan indien provoque des tremblements de terre dans toute l’Asie du Sud-Est et remonte le long de la côte Pacifique. Ébranlé par ces secousses, un gigantesque volcan marin au large de la Russie entre en éruption et projette ses cailloux de lave jusqu’au Japon où ils vont faire exploser une centrale nucléaire. Porté par les vents de l’océan, le nuage se déplace vers la Chine où il contamine le fleuve Yangzi Jiang. Parallèlement, le Canada enregistre une chute de température anormale, ce qui ne va pas sans causer quelques perturbation climatique, comme la naissance d’un nouvel ouragan sur la côte Est des États Unis et une sévère montée des eaux à l’Ouest de l’Europe. Les catastrophes continuent alors à s’enchaîner à l’échelle globale, les populations se réduisent comme peau de chagrin et, quand tout semble terminé et que les rares survivants redoublent de prières envers leur dieu, une pluie de météorite vient s’abattre sur le Terre, mettant fin à l’humanité.

Les Mayas avaient raison ! À moins que la Nature, lassée d’entendre ces sornettes ait décidé d’y mettre, non sans humour, un point final.

 

 

Réalisé en 48 heures pour le festival de science-fiction Nantois Les Utopiales, 2012 : Le Jeu a remporté le premier prix, qu’il partage avec Thanks for Playing (dont, je m’en rends compte maintenant, j’avais mal saisi le titre). Il s’agit d’une simulation de fin du monde très originale puisqu’il s’agira pour le joueur de déterminer l’ordre est l’étendue des catastrophes afin de créer une série continue de réactions en chaîne. Chaque catastrophe dispose de deux valeurs, étendue et puissance, qu’il faudra bien évidemment prendre en compte lors de nos décisions. N’espérez pas décimer l’humanité du premier coup, 2012 : Le Jeu se joue et se rejoue, comme une réussite, et, petit à petit, une fois les mécanismes du jeu bien saisis, et les différents combos enregistrés, on parviendra enfin à obtenir des résultats satisfaisants. Je plafonne pour le moment à un score de 400 millions de survivants (foutus indiens), mais je ne compte bien encore m’améliorer.

 

Le jeu comporte malheureusement un gros défaut, bien excusable compte tenu des 48h de création : l’absence de son. Je vous recommanderai donc de lancer votre morceau apocalyptique préféré tout en jouant afin de parfaire l’expérience. Pour ma part, j’ai choisi Rush, de 2112, qui pour son nom comme pour sa durée, convient à merveille.

6 commentaires sur “2012 : Le Jeu

  1. flap dit :

    Hmm, suggestion bien indirecte, je dois l’avouer… Car que je ne l’avais pas vu. Mais s’il y a une chose sur laquelle on peut te faire confiance Pierrec, c’est bien d’aller fouiller les sites où gisent les perles rares !

  2. charles de goal dit :

    J’ai un Firefox 16.0.2 (c’est relativement récent, je dirais). J’ai essayé en désactivant les divers plugins, rien à faire. Ah oui, je suis sous Linux.

  3. charles de goal dit :

    J’ai un Firefox 16.0.2 (c’est relativement récent, je dirais). J’ai essayé en désactivant les divers plugins, rien à faire. Ah oui, je suis sous Linux.

    Edit : ah ben tiens ça marche maintenant. Bon ben ok 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *