Coral

Coral (Browser)
Robert Meyer – Rachel Morris

 

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était un ensō ? Non ? Eh bien en plus de vous apporter de bons éléments de réponse, Coral aura l’intelligence de soulever la question.

D’après ce qu’on peut en observer, chaque cercle ensō est lié à deux touches du milieu du clavier (à l’exception de A, ce que corrigera un petit Maj+Alt). Lorsque ces touches sont pressées, les cercles s’élèvent ou tombent, selon leur pôle de gravité, le but étant d’amener chacun d’entre eux sur sa cible.

 

Le problème, c’est que ces touches sont souvent les même, et les trois cercles à l’écran auront par exemple les combinaisons AJ, DJ et AD, de sorte que deux d’entre eux ne puissent être activés sans que le troisième se mette également en branle. Ça se mord la queue ! Tiens, tiens…comme l’ensō lui-même. Coral implique donc une gymnastique physique : la torsion des doigts sur le clavier, mais aussi une gymnastique intellectuelle pour venir à bout de ses puzzles.

 

Mais surtout, Coral nécessitera une bonne dose de patience. Fort heureusement celle-ci ne nous manquera pas car par ses graphismes comme par ses sons, le jeu fait tout pour nous mettre à l’aise, nous relaxer, et qui sait, nous faire atteindre l’état de zen justement propre à l‘ensō

 

via Indiegames

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *