Concurrence

Concurrence (Windows)
Mode7 (Alexander Klingenbeck)

 

 

Il y a quelques années, le chef d’œuvre Another World était réédité pour Windows et vendu dans les FNAC et Virgin à une dizaine d’euros (un prix étonnant quand le jeu est disponible en abandonware). Ces derniers mois, ce même jeu a été porté sur iOs et Android pour 4€ cette fois, et les clients semblent encore nombreux. Ajoutez à cela le succès de Limbo et vous aurez la preuve que ce sous-genre, pourtant totalement délaissé, du jeu de plates-formes cinématique a encore la côte.

 

Peut-être s’agit-il seulement de nostalgie, peut-être les joueurs des années 90 aimerait-ils seulement de temps en temps retrouver le charme et la difficulté d’un bon Prince of Persia, d’un Flashback, d’un Abe’s Odyssee…Si c’est le cas, ceux là seront heureux de découvrir Concurrence.

 

Sorti 20 ans après le fameux Another World, Concurrence lui ressemble pourtant trait pour trait. On y retrouve la fluidité des mouvements, la rigueur des contrôles, la beauté des décors, les polygones acérés des animations et surtout, ces teintes bleues envoûtantes qui déjà en 1991 respiraient la nostalgie. Présenter Concurrence comme un hommage serait peu dire, c’est plus que ça : un clone, un petit frère, un souvenir.

 

Le plus impressionnant, c’est que Concurrence a été réalisé avec Adventure Game Studio, un logiciel qui, rappelons-le, est initialement conçu pour fabriquer des jeux d’aventures point & click. Ayant eu moi-même l’occasion de travailler sur ce logiciel, je n’ose pas imaginer la quantité de lignes de codes contre-nature qu’il a fallu produire. On ne s’étonnera alors pas que Concurrence soit nominé comme « meilleur jeu pas d’aventure » aux AGS awards de 2011, mais en compétition avec les tout aussi brillants Cart Life et Prime Minister’s Questions : The Game, rien n’est encore gagné.

 

Si Concurrence comporte un défaut, c’est bien celui d’être trop court, court, car pas fini. Cette version, conçue en un mois seulement pour une compétition AGS se devait être l’introduction d’une plus longue aventure qui aurait du sortir courant 2011. Cela ne semble malheureusement plus au goût du jour.

Concurrence comporte tout de même une fin, et il n’est donc pas vain d’y prêter une vingtaine de minutes. 20 ans…20 minutes…cela fait sens finalement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *