Dependant

Dependant (Browser)
Fernando Ramallo

 

Ôtez moi donc ce gris que je ne saurais voir.

C’est bien là le but de Dependant, faire glisser ou pivoter les formes grises pour leur rendre leur couleur originelle. Après la majorité de jeux anxiogènes présentés ces derniers jours, il semblait nécessaire de tempérer avec quelque chose de plus zen. Dependant, le nouveau jeu de l’agentin Fernando Ramallo ne pouvait pas mieux tomber.

 

Le principe de Dependant est assez simple, j’ai d’ailleurs pu le résumer en une ligne plus haut. Seulement il y a une feinte : les formes grises sont bien souvent dépendantes entre elles. Faites glisser la première, et a troisième glissera dans le sens inverse. Faites glisser la deuxième, et les deux autres la suivront dans le même sens. Faites glisser la troisième et la deuxième la suivra mais deux fois moins rapidement…

 

 

Ce principe n’est pas nouveau, et je suis certain de l’avoir rencontré au cours d’énigmes de nombreux jeux d’aventure. Mais bâtir un jeu de 40 niveaux autour de cette seule idée était audacieux, car il faut bien l’avouer, ce principe a un potentiel d’ennui assez impressionnant.

 

Dependant, pourtant, parvient à être prenant. Parce qu’il a choisi la voix du sage justement, la zen attitude, et parce qu’il a tout misé sur les graphismes. Chaque niveau de Dependant est ainsi un superbe canevas mouvant, simple et abstrait, et on reconnaît bien là le Fernando Ramallo de Lienzo Fértil. Finalement, on devient dépendant à Dependant par la seule envie de découvrir les autres niveaux.

 

En ce qui concerne le challenge, pas d’inquiétude, tous les niveaux sont franchissables avec un peu de patience, et soyez certain que Dependant vous aidera à trouver cette patience (quitte à couper la musique, qui peut devenir agaçante à la longue).

2 commentaires sur “Dependant

  1. admin dit :

    Ah! Je l’avais vu celui la, mais j’étais persuadé qu’il s’agissait uniquement d’un jeu Iphone, ce qui avait évidemment provoqué une immense frustration!
    Je me le garde de côté, il mérite bien un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *