ro9

Ro9 (Windows)
Justin Smith

 

Ro9, c’est 9 aventuriers évoluant simultanément dans 9 donjons différents de 9 niveaux chacun, soit 81 niveaux. Chaque niveau contient trois types de créatures, soit 27 créatures en tout, dont 9 boss, présents dans chacun des niveaux de chaque aventurier, soit 81 boss. S’il ne vous est sans doute pas possible de vaincre chacun de ces boss, il vous sera également difficile de venir à bout de chaque donjon de chaque aventurier : à chaque partie, certains périront, d’autre non, ce qui nous mène à un total de 521 fins différentes, parmi lesquelles n’existe qu’une victoire totale et une défaite totale. Ajoutons à cela qu’il y a diverses manières de jouer : la bourrine, la prudente, l’offensive, la patiente…vous pouvez multiplier d’autant tous ces chiffres…et tout ça pour…quatre boutons.

 

Je sens que je vous ai perdu…

 

 

Reprenons du début : Ro9 (formant le mot Rogue avec la typographie appropriée) est un jeu (superbe) de la (géniale) Tigsource Assemblee. Je me demande encore comment j’ai pu le louper compte tenu du fait que je m’étais évertué à essayer tous les jeux de la compétitions, qui sont pourtant plus nombreux qu’une fournée de pokémons. Rappelez-vous : la Tigsource Assemblee était une compétition en deux étapes incluant les artistes même extérieurs au jeu vidéo. Durant la première étape, graphistes, musiciens, proposaient des sprites, des dessins, des sons, des musiques. Dans la deuxième étape, les développeurs s’appropriaient cette matière première et devaient grâce à elle-seule réaliser un jeu. Une contrainte tout à fait dans l’esprit oujevipo. Quand le résultat est lui-même expérimental, on ne saurait que se prosterner.

 

Le gameplay de Ro9 s’inspire des First Person RPG des années 90 (Might and Magic, Land of Lore… ) et ses gros pixels ne sont pas non plus sans les évoquer, le scénario même est identique ; des aventuriers entrent dans un donjon, vainquent le boss et raflent les trésors.

Seulement, il ne s’agit plus de contrôler 3 à 6 personnages sur un écran, mais neuf, sur neuf écrans, et ce avec les même commandes.

 

Pressez la flèche droite, et tous les aventuriers effectueront un quart de cercle, pressez la flèche haut, et tous iront droit devant eux, parfois dans le mur, ramassant et combattant tout ce qu’ils trouveront sur leur chemin.

 

Cela sonne comme une grosse blague, un jeu injouable à la Grid 16 ou Man enough, moi aussi, j’ai pensé lors de ma première partie que le jeu ne commençait vraiment qu’à partir de 5 ou 6 morts. Mais Ro9 ne nécessitant pas de se presser, il laisse au joueur tout le soin d’appréhender la situation et d’agir en conséquence. Il suffit de connaître deux ou trois petits trucs :

-la palette de couleur en bas à droite représente les neuf étages (pour savoir où en est chaque aventurier)

-Quand un boss meure, il drope un crucifix. Celui ci ressuscite automatiquement un compagnon mort à cet étage.

-Chaque gain de niveau d’xp soigne entièrement l’aventurier. Il faut essayer de gagner un niveau par étage.

-Ne pas fuir les tigres.

 

Bonne nouvelle : on peut aussi gagner en fonçant toujours tout droit sans se soucier de ce qui se trouve devant. C’est aussi à cela qu’on reconnaît les difficultés bien dosées.

 

Si Ro9 vous semble trop facile, essayez donc de taper « 9 » dans le menu principal, vous aurez une surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *