Travail 2013

Travail 2013 (Browser)
Fabien Porée

 

 

Twine, c’est bien connu, est l’outil idéal pour raconter une histoire interactive avec trois bouts de ficelles. Mais par Travail 2013, Fabien Porée prouve qu’il est aussi pour raconter plusieurs histoires, en même temps, et avec un bout de ficelle et demi.

 

Conçu pour le No Future Contest au thème « Au Travail », on ne s’étonnera pas d’apprendre que Travail 2013 nous met dans la peau d’un employé commençant sa journée de boulot. On sera plus surpris par contre de voir que cet emploi consiste à changer les plus éminents PDG français en sandwiches, en boulons, en vibromasseurs, par l’intermédiaire d’un canon à métempsychose. On peut bien sûr choisir de les épargner, mais cela se répercutera sur notre salaire…déjà que c’est pas cher payé.

 

Pour illustrer, accompagner, un concept aussi étrange, Fabien Porée aurait pu réaliser de petits montages photos de ces hommes d’affaire, rajouter le bruitage encore à inventer du canon à métempsychose ou le bruit du boulon tombant contre les pavés, mais il a choisi plus simple encore : quelques photos d’une sortie à Bar-le-duc un 14 Juillet, peut être pour acheter une baguette ou pour poster une lettre, et l’enregistrement d’un vrai-faux appel passé pour garder ses indemnités chômage.

 

Fabien Porée a réalisé, en somme, un jeu sans en avoir l’air, avec une nonchalance et un je-m’en-foutisme ostensible. Pourtant, il parvient à nous captiver, à nous faire entrer dans son intimité, à développer une connivence et à manifester un engagement radical. Avec un diaporama de photos même pas belles, avec la voix mal assurée d’un Pierre Carles, avec rien, en fait, ou du moins vraiment pas grand chose, Fabien Porée fait beaucoup. Et si vous hésitiez encore à vous essayer à la création de jeu vidéo, peut-être que cette leçon vous suffira pour franchir le pas.

 

 

8 commentaires sur “Travail 2013

  1. dit :

    Coucou !
    Merci beaucoup pour l’article, je suis vraiment content parce que je crois que tu as vraiment bien ressenti ce que j’avais essayé de faire avec ce jeu. Le « photos même pas belles » me touche particulièrement, c’est ce que je voulais. C’est grâce à la contrainte du concours qui proposait ça d’ailleurs, je ne crois pas que j’aurais pensé aux photos sinon ; merci !
    Et aussi, l’appel est vraiment vrai et les raisons que je donne pour l’avoir enregistré sont vraies aussi 🙂
    Bisous, profite bien de ta pause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *