Soundodger

Soundodger (Browser)
OneMrBean (Michael Molinari)

 

 

Jusqu’à présent, les jeux de OneMrBean étaient assez facilement identifiables. De [Together], du moins, jusqu’à BasketBelle, on pouvait reconnaître la patte caractéristique de l’auteur, aussi bien dans les graphismes, l’agencement des couleurs, que dans leurs récits. Avec Soundodger, OneMrBean prend pourtant un virage en proposant un jeu abstrait dénué de toute narration. C’est un nouveau Michael Molinari qui se découvre à nous, et il est fort heureusement aussi doué que le précédent.

Alors que le musical shooter deviendrait presque un sous-genre à part, inaugure un sous-sous-sous-genre : le musical-bullet-hell-arena-shooter. Sauf que ce n’est même pas un shooter…Dans cette arène circulaire, la seule chose que nous aurons à faire est « d’esquiver la musique », dans le but d’étendre le disque intérieur jusqu’aux bords de celui dans lequel il est imbriqué. Chaque note, accord, beat, est représenté par un ou une série de projectiles, s’accordant avec la musique d’une manière peu égalée (tout est scripté, et non généré aléatoirement).

 

Mais Soundodger réserve encore une surprise, et c’est la plus belle de toutes. Pourquoi adopter la forme d’un disque si ce n’est pas pour évoquer…le disque justement ? Soundodger nous permettra ainsi de ralentir la musique et les projectiles qui vont avec en maintenant le clic gauche enfoncé, tandis que la percussion d’un de ces projectiles causera une accélération soudaine du disque, comme sur une platine dont on s’amuse à changer le nombre de tours/minute. OneMrBean joue allègrement de cet effet en intégrant des moments de césures, d’accélérations, de scratch, de manière à transformer la dubstep en le plus ludique des courants musicaux.

 

Fascinant, hypnotique, et terriblement addictif, Soundodger fait l’effet d’une rave-party à Flatland, et parmi les 20 morceaux que comprend le jeu, vous trouverez forcement la danse qui vous convient.

 

 

 

 

3 commentaires sur “Soundodger

  1. Sakutei dit :

    Ce qui est intéressant, c’est que le jeu est globalement inoffensif si on reste bien au milieu (du moins pour ce que j’en ai vu). Seules quelques figures de projectiles viennent parfois percer le centre, il suffit de les éviter gracieusement d’un mouvement de curseur.

    Du coup, c’est vraiment un jeu fait pour contempler tout en écoutant. Le minimum d’interaction est là pour nous immerger un peu plus dans ses sensations vertigineuses sans nous contraindre à l’effort.

    C’est bien vu, c’est beau et c’est chouette à écouter ; ça me rappelle les sensations ressenties en écoutant[url=http://www.youtube.com/watch?v=yhS9LnDoo_w] The Test des Chemical Brothers[/url] ! Du coup je suis client ouaip.

  2. dit :

    Sakutei, fais juste un seul niveau et essaye de rester au milieu. Tu vas te rendre compte que c’est beaucoup moins inoffensif que tu ne le crois ^^

    Énorme fan des jeux de OneMrBean, j’ai été un peu déçu lorsque j’ai découvert qu’il travaillait sur ce nouveau projet. Non pas que je lui reproche d’essayer de se renouveller, mais je trouve que ce jeu est beaucoup trop similaire à Super Hexagon… Pour tout dire, lorsque j’avais entendu parler de Super Hexagon pour la première fois, j’avais cru que les mécanismes de jeu seraient justement ceux qu’a, par la suite, adopté OneMrBean pour Soundodger. Certes, le jeu reste extrêmement bon et addictif, mais je reproche au concepteur d’avoir juste décliné le jeu de Terry Cavanagh, comme s’il surfait sur la vague du moment.

  3. admin dit :

    Je te trouves un peu dur. J’aime beaucoup les jeux narratifs de OneMrBean aussi, mais ce projet-ci m’enthousiasme tout autant. Je vois ce que tu veux dire pour la ressemblance à Super Hexagon, mais il me semble que le jeu se démarque largement par son emploi de la musique et son jeu autour de l’esthétique/scratch vinyle. Tu as essayé les niveaux dubstep ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *