Lim

Lim (Browser)
Merritt Kopas

 

 

La conférence de Terry Cavanagh et Porpentine au GDC me rappelle au bon souvenir de Lim qui m’avait fait une forte impression sans que je prenne pourtant le temps de le présenter ici.

 

Lim est un labyrinthe 2D peuplé de carrés oranges et bleus. Nous y incarnons un carré également, mais celui-ci n’est ni orange, ni bleu, il clignote, il alterne, il se cherche.

Au pays des carrés oranges cependant, on n’apprécie guère les carrés indécis, et au pays des carrés bleus, on les déteste, tout simplement. Pour atteindre notre objectif alors inconnu, il nous faudra donc nous battre, encaisser les attaques répétés des autres carrés, se dire que ce n’est qu’un mauvais moment à passer, ou alors…capituler un temps, presser la touche Z et prendre par mimétisme la couleur du carré le plus proche.

Cette opération cependant est pénible : elle ralentit nos mouvements, réduit notre champ de vision, et peut même à la longue s’avérer douloureuse.

 

Si Lim peut facilement être vu comme un essai sur les genres et la transexualité, il s’applique de manière toute aussi pertinent à n’importe quelle appartenance sociale, et pour un jeu fait de carrés bicolores, il faut admettre que c’est fort.

6 commentaires sur “Lim

  1. admin dit :

    C’est bien un bug, mais apparemment le développeur l’aurait laissé passer exprès,refuser de jouer le jeu social est finalement une autre manière de conclure ce jeu 🙂

  2. dit :

    Bien le concept de garder les bugs.
    Faudrait explorer ça plus loin : un jeu uniquement constitué de bug.
    T’as pas ça quelque part en réserve Pierrec, ou bien je vais devoir m’en charger ?

  3. dit :

    J’ai commencé le jeu sans regarder de quoi il parlait, et je n’avais toujours pas compris l’utilité du bouton Z lorsque j’ai atteint la fin.
    Résultat : j’ai totalement raté le message sur la place du genre dans la société, et le jeu s’est fini sans que je n’ai compris quoi que ce soit. Je serai curieux de savoir si certains ont réussi à deviner d’eux-même le sens caché, car être forcé de se documenter sur un jeu pour en comprendre l’intelligence, c’est tout de même dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *