Heroes are so Annoying

Heroes are so Annoying (Browser)
Knighty

 

 

Lors de cette Ludum Dare 25, Deepnight a encore frappé très fort ! Cette fois, le jeu qui se positionnera certainement dans le top 10 de la compo est un Dungeon Keeper revisité, de la stratégie/gestion en moins, du fun en plus.

Ce n’est pourtant pas d’Atomic Creep Spawner que je veux parler mais de Heroes are so Annoying, qui a eu la malchance de naître dans l’ombre du premier.

Comme Atomic Creep Spawner, Heroes are so Annoying s’inspire de Dungeon Keeper, comme lui, il a été réalisé en 48h et comme lui, il adopte un pixel-art hérité des consoles 8/16 bits. C’est suffisant pour rendre la comparaison inévitable.

 

Clairement moins beau et moins « juicy » (selon le terme de Martin Jonasson et Petri Purho), Heroes are so Annoying est à mon goût plus intéressant encore que le jeu de Deepnight. Plutôt que de mettre en scène le héros d’un hack & slash, Knighty a choisi celui d’un Jap-RPG, et son jeu gagne instantanément en richesse. Niveaux qui augmentent, herbes médicinales trouvées dans des coffres, groupe qui s’agrandit, combats au tour par tour…tout le parcours du héros de Jap-RPG y semble résumé…sauf que cette fois, nous sommes de l’autre côté ! Le gameplay de Heroes are so Annoying n’est pas celui du Jap-RPG « à l’envers », c’est tout simplement un « autre » gameplay. Et, au passage, j’aimerais vraiment voir celui-ci plus développé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *