Glory, Death, Blood and Souls

Glory, Death, Blood and Souls (Windows)
JeromBD

 

 

Avec ses petits héros de pixels et ses monstres colorés, Glory, Death Blood ans Souls ressemble diablement à un RPG, portant, non, c’est un puzzle, une petite énigme tout ce qu’il y a de plus énigmatique, qui ne fait qu’emprunter au RPG son système de levelling pour nous faire travailler nos méninges.

 

 

Pour espérer venir à bout de Glory, Death, Blood and Souls, il faut en comprendre la logique :

Les orcs ne peuvent être vaincus que par le chevalier, qui les transformera alors en zombies. Les zombies ne peuvent être vaincus que par l’assassin, qui les transformera alors en tombes. Les tombes ne peuvent être vaincues que par le nécromant, qui les transformera alors en âmes. Les âmes ne peuvent être vaincues que par le socier, qui les transformera alors en trous infranchissables.

 

La difficulté, c’est qu’il faut bien évidemment égaler le niveau du monstre pour le vaincre. Tout devient alors une question d’ordre, de priorités, et Glory, Death, Blood ans Souls est assez bien conçu pour ne nous laisser qu’une très fine marge de manœuvre. Il m’a fallu pour ma part 7 ou 8 essais pour en arriver au bout, mais j’ai apprécié chacun d’entre eux, et mon front souffre encore de tous les facepalms que je lui ai infligé.

3 commentaires sur “Glory, Death, Blood and Souls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *