Pixel-Amoeba

Pixel-Amoeba (Browser)
PickledBrain (Ben Sauskojus)

 

À première vue, Pixel Amoeba a tout d’un arena shooter. On y occupe le centre d’un écran vide dans lequel déferlent par vagues toutes sortes de créatures hostiles et on récolte des powerups. Pourtant, dans Pixel-Amoeba, on ne « shoote » pas.

 

Les mécanismes de jeux sont bien les-même : il s’agit bien de détruire tout ce qui bouge jusqu’à la prochaine vague, mais nos seules armes sont ici des blocs de couleur verte qui viennent se greffer au noyau que nous sommes. Tandis qu’on se déplace avec WASD, les flèches directionnelles nous permettent de pivoter, et de contrôler ainsi l’orientation des blocs.

 

 

Si ce gameplay peut paraître rudimentaire et évoquer un bon vieux pacman (j’ai des blocs : je fonce, j’en ai plus : je fuis), il s’avère en réalité bien plus riche. Différentes stratégies peuvent en effet être développées, uniquement par l’agencement des blocs autour de notre noyau. Chercherons-nous à construire une armure pour pallier à toutes les attaques ? Préférerons-nous la méthode char d’assaut, en regroupant les blocs sur une même face et en chargeant dans le peloton ? Opterons-donc plutôt pour la méthode du marteau en formant une longue ligne de blocs et en pivotant sans cesse ? Et où loger ces précieux power-ups ? Dans le dos ? Sous une couche d’autres blocs pour les protéger ?

 

Du jeu d’habileté, Pixel-Amoeba devient donc jeu de construction, basique, certes, mais de construction quand même, et il serait amusant de voir le jeu agrémenté d’un mode multi, ne serait-ce que pour confronter différentes stratégies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *