Fuel

Fuel (Browser)
Ido, Tom Whetnall, John Cleary

Fuel est un jeu 2D vu de côté qui consiste à se déplacer de plates-formes en plates-formes, à collecter des bonus et à tirer sur différents ennemis. Alors c’est un platformer ?

Mais Fuel, c’est aussi un jeu au tour par tour, généré aléatoirement, qui nécessite une habile gestion de différentes jauges et qui ne fait aucun cadeau au joueur. Alors c’est un rogue-like ?
En empruntant ainsi à ces deux genres consacrés, Fuel se présente comme une expérience originale et pourtant étrangement familière…une réminiscence de Boulder Dash peut-être ?

 

Le but sera de traverser les niveaux du jeu en récupérant dans chacun d’entre eux la pièce nécessaire à la réparation de son vaisseau. Il faudra pour cela éviter les nombreux pièges (tanks, chauve-souris, araignées, stalactites, stalagmites, chutes…) et collecter un maximum de cristaux pour recharger ses jauges à la fin du niveau. Celles-ci sont au nombre de trois : la vie, qui s’écoule à chaque mouvement et s’écroule à chaque obstacle/ennemi rencontré, l’énergie servant à activer la ceinture anti-grav, seule manière de se déplacer verticalement, et les balles, permettant d’abattre les ennemis, de briser les cristaux et de se frayer un chemin dans les niveaux. Si toucher le fond de la jauge de vie est la seule manière de mourir, vider n’importe laquelle des deux autres jauges équivaut bien souvent à un échec. De manière générale d’ailleurs, chaque partie de Fuel équivaut bien souvent à un échec.

 

 

Fuel nécessitera ainsi une bonne dose de détermination pour parvenir à passer quelques niveaux, et je ne parle même pas de le finir, mais son indéniable charme rétro (la BO m’évoque notamment une des musique de Link’s Awakening) saura nous rendre captif et nous faire oublier que le jeu se montre particulièrement sadique. Tout pourtant est régi par des règles très strictes, et une fois ces règles assimilées, tout échec ne peut provenir que d’une erreur de notre part…c’est peut-être ça le plus douloureux.

4 commentaires sur “Fuel

  1. flap dit :

    Ah, tu n’as pas assez joué à Braid pierrec ! Il y a bien plus que ça. Les manipulations de temps sont bien plus riches que quelques retours en arrières…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *