Salome

Salome (Windows/Mac [Unity])
Stephen Lavelle (Increpare)

Je viens de vivre une des expériences de jeu vidéo les plus intenses de toute ma vie. Ces expériences se distinguent en trois types : Il y a les expérience psychiquement intenses, ces jeux qui vous immergent tant que vous ne parvenez plus à en ressortir (Cart Life). Il y a les expériences physiques intenses, ces jeux qui mettent votre corps à rude épreuve (Bang Bang Roguelution). Et enfin, il y a les expériences sensoriellement intenses, ces jeux qui semblent juste destinés à vous faire du mal (Lost in the Static).

Désolé, Salome est de celles là.

 

Qui dit Salomé + Jeu vidéo fait irrémédiablement penser à Fatale, de Tale of Tales (Bon, il y a aussi celle « qui aime les bits », de Gameblog, mais passons…). Fatale, cet envoûtant notgame dont je pourrais parler pendant des heures. Fatale, qui explore des contrées inexplorées du jeu vidéo à travers de somptueux graphismes. Fatale, qui fait de la Belgique un haut lieu de création vidéo-ludique…

Désolé encore, le Salome d’Increpare n’a strictement rien à voir.

 

On se rappelle aussi de l’histoire de Salomé, celle qui réclama à son père Hérodias la tête de Jean le Baptiste servie sur un plateau. On se rappelle de toutes ces oeuvres magnifiques qu’elle a inspiré : Le tableau de Caravage, celui de Titien, Les Noces d’Hérodiade de Mallarmé (poème inachevé, mais Mallarmé quoi!), l’opéra de Strauss, seul opéra, d’ailleurs, qui m’ait été donné de voir…On se dit qu’avec toute cette mythologie, biblique et artistique, le Salome d’Increpare devrait forcement avoir une certaine profondeur.

Encore une fois : Désolé. Tout ce qu’aura retenu Increpare est la tête coupée de Jean le Baptiste, et encore : uniquement la forme sphérique de cette tête coupée.

 

Malgré tout cela, Salome est une œuvre unique, bâtie autour d’une idée monstrueuse qui n’aurait jamais du voir le jour. Salome est un régal pour le cerveau, et une torture pour l’estomac. Salome devait exister, et ne doit sous aucun prétexte engendrer d’imitations. Évidemment, tout cela ne vous apprend pas grand chose sur le gameplay de Salome…

Désolé, je préfère vous laisser l’expérimenter par vous même.

 

Et désolé, parce que je sais que vous allez m’en vouloir.

7 commentaires sur “Salome

  1. flap dit :

    Beaaaaah – Je viens de vomir.
    Oui, il fallait bien que ce jeu soit fait. Mais après y avoir joué 5 minutes, je crois que je vais aller me coucher…

  2. flap dit :

    Ben, s’il y a avait un moyen pour ralentir la rotation automatiquement (du genre augmenter la friction dans tous les sens), ce serait surement bien plus jouable.

  3. Nimls dit :

    Oui, souvent tu te retrouves perdu a te demander dans quel sens ca tourne et comment arreter ca…

    Une vraie torture (je me suis arreté au niveau du mont, parce que la, c’était vraiment horrible)

  4. admin dit :

    Je ne sais pas quelle était l’intention de l’auteur, mais je doute qu’il ait vraiment cherché à faire quelque chose de jouable…j’espère pas en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *