VIGILANCE

VIGILANCE (Browser) [NOUVELLE VERSION]
Randomnine

 

Vous vous rappelez de la grippe A dont on nous a bassiné les oreilles pendant un an ou deux ?

Ce virus aurait quand même fait plus de 10 00 morts. Mais de ces morts, il n’y en eu que quelques centaines en France. Comparé aux 7000 morts par an sur les routes, il n’y avait pas vraiment raison de s’inquiéter. Pour la sécurité des Français, l’état a quand même acheté plus de 100 millions de vaccins contre le H1N1. Problème, personne ne s’est senti assez en danger pour se faire vacciner, se laver les mains, d’accord, mais une piqure…

Résultat : l’État français est resté avec tous ces vaccins sur les bras.

 

L’histoire de VIGILANCE est assez similaire, sauf que le danger n’est pas un virus mais des agressions, les victimes ne sont plus les Français mais les étudiants d’une université, les remèdes ne sont plus des vaccins mais des alarmes personnelles, et le sauveteur n’est plus Roselyne Bachelot mais Justine et Marcy, deux jeunes filles pleines de bonne volonté et adeptes des arts-martiaux.

 

 

Difficile de croire qu’après avoir testé près de 300 jeux de la Ludum Dare, on puisse encore être surpris Au bout d’un moment, on pourrait penser avoir fait le tour du thème. Et pourtant…VIGILANCE est parvenu à me dérouter. Il m’a fait plaisir, sourire, réfléchir.

 

VIGILANCE alterne deux gameplay, un le jour, un la nuit, en cela, il aurait tout aussi bien pu faire partie de l’Experimental Gameplay Project de Novembre 2010. Le jour, votre mission est de parler à un maximum d’étudiant pour tenter de leur faire accepter une de vos alarmes, distribuées gratuitement. La nuit, il s’agit de faire peur à un maximum de ces étudiants au travers d’un très réussi beat’em up. Le jour, on dépend d’un chronomètre. La nuit, on dépend d’une barre de vie. Meilleure sera votre performance nocturne, meilleure sera la diurne.

 

On se prend à s’interroger : Est-ce vraiment la chose à faire? Puis-je vraiment envoyer des innocents à l’hôpital pour leur propre bien? Marcy, que vous incarnez, et son amie Justine en sont quant à elles convaincues. Et elles sont si mignonnes, toutes de pixels vêtues, et si charismatique au travers de leurs dialogues que bientôt, le moindre doute s’efface, et on se prend même à faire du zèle.

 

Quand la violence est gratuite, l’humour s’habille en noir.

5 commentaires sur “VIGILANCE

  1. dit :

    Si cela peut te rassurer, ce sont aussi les premiers mots qui me viennent à chaque fois, ainsi que le coeur de toute argumentation. Je ne fais que broder autour 😉

  2. dit :

    Le résultat des votes de la Ludum Dare tombe demain. Je soupçonne Vigilance de se trouver assez bien placé dans plusieurs des catégories (Innovation, graphismes, fun…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *