Closure

Closure (Browser)
Tyler Glaiel et Jon Schubbe

 

Ce que je ne vois pas n’existe pas.

Telle pourrait être la devise de Closure, à laquelle doit s’ajouter une petite dose de mauvaise foi : Ce que je ne vois plus n’existe pas non plus.

 

Au milieu des ténèbres, quelques sphères luisent d’une lumière blanche. Ramassez-les pour éclairer votre chemin, abandonnez-les pour créer des brèches, effacer des murs inconvenants.

 

Closure est beau, original, mais curieusement il ne m’inspire pas.

Comme l’a fait remarquer Ben Richarson, il mérite tout de même de figurer sur l’Oujevipo.

 

Je n’écrirais donc rien de plus sur ce jeu (que j’apprécie pourtant), mais je l’utiliserais comme introduction pour les jeux qui vont suivre : la fournée du moi de Novembre de l’Experimental Gameplay Project. Le thème? Night and Day.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *