Lone Boss and cub

Lone boss and cub (Windows) (Pour jouer au jeu : ouvrez l’archive, installez le composant xnaf (2 secondes) puis lancez Loneboss.exe)
Andreil

 

Djiko, le forum francophone de créateurs de jeux indépendants avait il y a quelque temps suggéré un thème de recherche : Boss

 

L’idée étant de réaliser un jeu prenant pour acteur principal un boss, avec tout ce que cela implique. Un projet de collaboration est en cours, mais Andreil a déjà soumis sa contribution solo avec Lone Boss and cub.

 

 

Le pitch : Dans son donjon, le boss couve un oeuf. Des hordes d’aventuriers vont tenter de s’emparer de celui-ci, et le boss, dans sa toute puissance bossesque, doit tenter de les repousser.

 

L’idée n’est pas nouvelle, on la retrouve par exemple dans Dungeon Keeper, ou plus proche encore, dans Dungeon Bastard. Mais Lone Boss parvient à se démarquer par une réflexion plus poussée sur le concept de Boss. A noter que cette réflexion peut être comme bien souvent accidentelle.

 

-Le Boss est invincible, ce qui justifie largement son titre.

 

-Le Boss est immobile : il attend les aventuriers à la fin du donjon.

 

-Le Boss est scénaristiquement creux : on peut attendre un background du héros, pourquoi s’engage-t’il dans ce donjon? Quel est son objectif, son passé? Le Boss n’a pas besoin de se justifier. Il est là, et il doit être combattu.

 

-Le Boss rules! Oui, le Boss n’est pas une lopette, il est un challenge pour les aventuriers, pas le contraire. Les 20 niveaux d’origine du jeux sont donc d’une grande facilité.

 

-Le Boss n’agit pas par lui même, il délègue.

 

En terme de gameplay, le jeu est aussi une réussite. Le Boss dispose de 4 pouvoirs différents, l’un créant une vague de servants assez faible, un autre créant un servant plus puissant, un troisième générant une explosion massive devant le Boss, tuant les servants par la même occasion, un dernier créant une vague destructrice très ciblée, sur les flancs du Boss.

 

Il vous suffit d’actionner ces pouvoirs au bon moment dès qu’ils seront suffisamment chargés. Très casual donc. Si les premiers niveaux vous semblent trop facile, il existe maintenant un Elite mode beaucoup plus corsé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *