Where’s an egg

Where’s an egg (Browser)
Videlectrix

 

Where’s an egg  fait partie de ces jeux qui se jouent au moins deux fois.

Une première fois, en aveugle, sans avoir aucune idée de ce que l’on va y trouver (c’est à dire maintenant!)

Une seconde fois en ayant compris la mécanique du jeu, par sa propre expérience, ou après lecture de cet article.

 

 

Certains considèrent Where’s an egg comme une parodie, ce n’est pas mon cas. J’y vois plutôt une réduction d’un genre à l’extrême. Celui du jeu d’aventure/investigation, le tout avec une pointe d’absurde, allant de l’intrigue principale (trouver qui a volé un œuf) à l’emploi gratuit de la langue russe (qui, comme vous avez pu le constater, ne pose pas vraiment problème dans le jeu).

 

Where’s an egg est une sorte de Carmen Sandiego sans vertu pédagogique.

Une sorte de Chevaliers de Baphomet réduit aux seuls pictogrammes.

Une sorte de Cluedo sans aristocratie anglaise.

 

Quelqu’un a volé un œuf, et vous, détective peu scrupuleux, devez trouver le coupable en interrogeant différents suspects et l’abattre. Évidemment, tous disent la vérité, à l’exception du coupable. A vous donc de recouper les témoignages pour éviter de verser du sang innocent.

Derrière son apparence absurde, Where’s an egg est donc un jeu tout à fait logique.

 

999secondes vous sont données pour résoudre l’enquête. Une fois les règles saisies, c’est bien plus qu’il n’en faut. De plus, vous disposez de trois essais (trois balles) pour trouver le coupable, c’est à dire que même en tirant au hasard, vous avez une chance sur trois d’abattre le bon bonhomme. Bref, un jeu facile.

 

Ce jeu est pour moi une des meilleures découvertes de ces dernières semaines, pourtant, je ne saurais vraiment exprimer ce qui m’a séduit. Une alchimie bizarre, semblable à celle de You have to burn the rope, qui fait les chefs d’oeuvre sans que cela soit ni vraiment voulu, ni vraiment compris.

 

Je pourrais peut-être citer trois raisons :

 

-Un profond décalage entre son fond (logique, implacable) et sa forme (absurde, ridicule), nous contraignant, lors de la première partie, à un énorme effort d’abstraction pour en saisir la subtilité.

 

-Une richesse insoupçonné :

Chaque suspect dispose par exemple d’une thème musical qui lui est propre, quand vous interrogerez un suspect à propos d’un autre (et que vous êtes équipé d’un casque audio), son thème retentira dans l’écouteur gauche. Si un suspect vous parle d’un autre suspect, son thème retentira dans le droit. Si bien qu’il serait presque possible de jouer à Where’s an egg les yeux fermés.

Le thème final étant une juxtaposition de tous ces thèmes individuels.

 

Autre exemple : Selon le temps dans lequel vous résolverez votre mission, zéro, une, deux ou trois navettes traverseront le ciel lors du feu d’artifice.

De minuscules détails, qui mine de rien enrichissent grandement l’expérience de jeu.

 

-Le Background.

Videlectrix est en quelque sorte une entreprise fictionelle sortie tout droit des années 80. Ses programmeurs sont des moustachus en polo rose et ses jeux se conçoivent comme des jeux d’Amstrad (ou autre micro de cette époque, je ne suis pas vraiment callé là dessus.

C’est pourquoi un soin tout particulier est accordé au background de ces différents jeux. Where’s an egg serait donc un jeu d’origine russe ce qui expliquerait la traduction approximative de son titre (la langue russe ne différenciant pas pronoms définis et indéfinis).

On peut également apprécier sur leur site la boîte du jeu, ainsi que la page 13 du manuel (devenu rarissime), exhumée d’on ne sait où, qui est mise aux enchères.

Une mystification qui confère à Where’s an egg d’autant plus de valeur.

 

(et c’est avec fierté que je clos cette article sans avoir fait de mauvaise blague sur « Qui vole un oeuf vole un boeuf »)

4 commentaires sur “Where’s an egg

  1. dit :

    Je me promène, j’essaie les touches…
    Je pose des questions, on me répond…
    Je teste une touche…
    C’était un flingue, il y a un mort.
    Je dois appeler le samu.
    Je trouve pas.
    J’interroge d’autres personnes…
    Après un interrogatoire, je tire pour le fun.
    La personne possédait l’œuf, on me remet la légion d’honneur…

    Heing ?!

  2. admin dit :

    Tu seras encore plus surpris quand tu verras passer des astronautes et soucoupes spatiales dans le ciel de St Petersbourg (finir le jeu en moins de 5 secondes ou quelque chose comme ça)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *