Wunderheilung

Wunderheilung (Browser)
Konstantin Kopka

 

 

Papers, Please continue à faire des émules. Ainsi, après avoir occupé un poste frontalier et un atelier de réparation de main bionique, nous voici derrière le bureau d’un cabinet de médecin, mais pas un médecin tel que vous l’imaginez. Dans ce cabinet, pas de thermomètre ou de stéthoscope, mais une simple loupe aux rayons X permettant de déceler non pas des cancers, mais des sortes de…comment dire…trucs.

 

 

 

Issu de la Ludum Dare 29, Wunderheilung exploite admirablement le thème « Beneath the surface », mais il se distingue surtout par son atmosphère surréaliste dans laquelle les apparences ne sont pas moins étranges que ce qu’elles cachent.

 

Bien sûr, contrainte horaire oblige, Wunderheilung est beaucoup trop court, et son écran de fin passé le deuxième niveau a de quoi frustrer. Mais on se consolera en sachant que l’auteur va peut-être développer son concept et nous servir un jeu complet. Oui. S’il vous plaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *