Train Song

Train Song (Browser, Windows, Mac, Linux)
Dreamfeel, Dave McCabe, Ronan Quigley (musique et sons)

Du voyage en train, nous connaissions déjà l’angoisse, l’ennui et l‘agacement, Train Song vient enrichir notre expérience des transports en commun par le rêve, l’absurde et l’incompréhension.

Train Song, c’est un morceau de 7 minutes, composé par Ronan Quigley, mais c’est aussi la fin d’un voyage dont nous ne connaissons à priori ni l’origine ni la destination. Étriqué dans notre costume, notre mallette à la main, nous jurons avec le reste des passagers, tous composés de pâte à modeler, mais ce n’est pas bien gênant puisque dans Train Song, tout se mélange : les dessins et les scènes filmées, la 2D et la vue 3D à la première personne

Dans ce train, nous n’aurons guère plus à faire qu’entamer la conversation avec nos voisins, même si rien ne nous y oblige. Chacun d’entre eux aura une histoire à nous raconter, parfois abracadabrantesque, parfois terriblement terre à terre, parfois juste incompréhensible. On se demandera d’abord si nous sommes dans un rêve, puis, en entendant des rires et en voyant passer des gradins par la fenêtre, on songera plutôt à une pièce de théâtre dont nous serions le héros malgré nous. Une pièce de Beckett peut-être.

Mais comme le dit si bien le protagoniste « You’re looking too hard for meaning ». Oui, peut-être qu’il ne faut pas chercher, et simplement se laisser porter pendant ces sept minutes par les récits de nos compagnons de voyage, s’en inspirer, et adopter leur philosophie, leur origine, leur destination…car pourquoi ne serait-ce pas à nous, après tout, de choisir où mène cette locomotive ?

Via IndieGames.com

4 commentaires sur “Train Song

  1. dit :

    C’était… bizarre. Mais beau. J’imagine qu’il y a plein d’influences, mais l’ambiance et les ombres des voitures en particulier me rappellent le voyage de Chihiro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *