Protect the King

Protect the King (Browser)
Pyrofoux

 

 

Je l’ai déjà dit : je ne suis pas un grand fan du jeu d’échecs. La raison, c’est que j’y suis très mauvais et que peu importe le niveau de mon adversaire, ce qui devrait être une bataille a tendance à se changer dans ma tête en survival : Combien de tours vais-je pouvoir tenir ?

Inspiré sans doute de Chesskoban présenté plus tôt, Pyrofoux a matérialisé ma vision du jeu d’échecs en le mêlant au survival de zombies.

 

 

 

Les premiers tours sont consacrés à organiser sa défense, à sortir ses tours, ses fous…et puis les zombies déferlent ! Eux aussi prennent la forme de pions d’échecs (verts, forcément) et obéissent aux mêmes règles de déplacement…mais c’est bien les seules auxquelles ils obéissent. Illimitée en nombre, la horde zombie n’hésitera ainsi pas à jouer plusieurs pièces par tour, ou au contraire aucune, et n’aura que faire de vos éventuelles menaces. Inutile de se casser la tête à concevoir des plans d’attaque, Protect the King nous contraindra à jouer défensif, et si certaines stratégies peuvent porter leurs fruits (avoir ses deux tours sur la rangée du bas par exemple) les zombies finiront toujours par nous avoir, reste à savoir au bout de combien de temps…

 

Les zombies cependant sont bêtes, très bêtes. Et si leur IA est assez poussée pour qu’ils ne se jettent pas dans des pièges grossiers, ils auront bien du mal à mettre échecs et mat. Les fins de parties consisteront toujours à faire courir laborieusement notre roi à droite à gauche en attendant que nos adversaires daignent en finir. On ne peut même plus mourir dignement en ce bas monde !

 

6 commentaires sur “Protect the King

  1. dit :

    [s]Defend[/s] Protect the King 😀

    J’avais eu l’idée avant Chesskoban mais c’est bien ce jeu qui m’a poussé à réaliser celui-ci.
    À vrai dire, les zombies ne peuvent bouger qu’une pièce par tour au maximum, mais il peut en apparaitre plusieurs durant un même tour.
    Quel est ton record Pierrec ? 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *