A Catastrophic Date

A Catastrophic Date (Windows [installation requise])
AzuriteReaction & Sweetielise

 

 

Dans les dating sims, la meilleure solution pour ne pas rentrer seul est généralement de travailler sa forme physique, son charisme, son intelligence, d’être à l’écoute et de gagner beaucoup d’argent pour offrir de chouettes cadeaux. Dans la vraie vie, c’est plus simple et plus compliqué à la fois : il faut avant tout avoir confiance en soi. Wilbefast avait déjà illustré avec Just be yourself les difficultés que les laissés-pour-compte du rencard pouvaient rencontrer. AzuriteReaction joue sur ce même registre, mais en inversant les rôles.

 

 

 

La jolie blonde de A Catastrophic Date a un passif assez douloureux avec les hommes. Ces derniers temps, toutes ses rencontres se sont soldés de manière catastrophique, la faute à un terrible manque de confiance en soi de sa part. Mais ce n’est pas elle que nous incarnons dans ce jeu, c’est son chat. Celui-ci en effet, triste de voir sa maîtresse coincée dans un cercle vicieux, a décidé de prendre les choses en pattes en prenant la place d’un de ses rencards. S’il parvient à lui faire passer un bon moment, à lui redonner confiance, peut être alors qu’elle parviendra enfin à trouver l’homme de sa vie, ou même de sa nuit si c’est ce qu’elle souhaite.

 

Le chat a du bol : ce jour là, sa maîtresse a oublié ses lentilles de contacts. Mais il lui reste tout de même un gros problème à régler : c’est un chat, et les chats, ça ne parle pas. Pourvu que la machine à répondre Oui et Non qu’il a bricolé plus tôt fasse l’affaire !

 

En plus de présenter le dating sim sous un autre jour (plus intéressant), A Catastrophic Date moque un peu le principe de tout visual novel. Difficile en effet de répondre à une question ouverte par oui ou non. L’important ne sera pas donc le choix de nos réponses, mais l’interprétation qui en sera faite, et ça, il nous est bien impossible de le deviner. On naviguera donc constamment à l’aveugle dans cette discussion, ayant presque l’impression d’être une bête IA, quand notre maîtresse en face serait incarnée par un joueur de dating sim. D’ailleurs, on ne cherche pas à la séduire nous-même, c’est elle qui se donne tout le mal (même si elle ne s’en sort pas si bien). A Catastrophic Date réussit donc bien l’exploit de retourner le dating sim, et dans les intentions du joueur, et, en un sens, dans le gameplay. Il ne lui suffira plus alors que d’un peu d’intelligence, de sensibilité et d’humour pour nous donner envie d’en explorer toutes les branches.

Un commentaire sur “A Catastrophic Date

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *