Record Tripping

Record Tripping (Browser)
Frères Bell

 

Record Tripping vous propose d’utiliser une commande bien trop méprisée dans le jeu vidéo : La roulette de souris (une roulette pad d’ordi portable fait très bien l’affaire).

Que ceux qui n’en sont pas pourvu aillent perdre leur temps sur un autre jeu.

 

Comme dans tous les jeux des frères Bell, la musique occupe une place importante, mais ici, à la différence de Echogenesis, elle ne joue pas le rôle principal. Saluons tout de même la BO de Gorillaz, Beck, Death cab for Cutie ou encore Spoon dont les morceaux sont téléchargeables via Itunes.

Je me suis d’abord demandé s’il s’agissait d’un jeu promotionnel, car dans ce cas je n’aurais osé le faire figurer ici, mais il semble juste que les frères Bell aient simplement un étendu tissu de relations.

 

 

Record Tripping propose donc 5 mini-jeux, tous basés sur un principe de scratch, mais mettant en scène, plutôt qu’une platine, des moulins, des horloges, des coffres forts…

On pourra regretter des graphismes un peu kitsch (comme vous pouvez le constater sur la capture d’écran), je ne suis pas particulièrement fan des chatons et des colibris, mais ces graphismes ont au moins le mérite d’être splendides, et la bande sonore vous fait vite oublier cette première impression.

 

La bande sonore en effet confère tout son intérêt au jeu. Car en plus des excellents morceaux que j’ai déjà évoquée, elle est agrémentée d’une lecture d’Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll. Et comme vous pouvez l’imaginer, en scratchant les éléments du jeu, vous scratcherez aussi cette bande son. Si bien qu’on en finit par oublier le jeu lui même pour s’offrir une relecture d’Alice sur fond de Gorillaz

 

« When Suddenly…wh..wh..wh..wh..when suddenly a white rabbit with pink eyes…pink eyes run close by her..by her»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *